Vous êtes ici :   Accueil    Découvrir   Retour sur...   Retour sur la lecture-rencontre avec Olivia Rosenthal
Retour sur la lecture-rencontre avec Olivia Rosenthal Imprimer Envoyer

site O.ROSENTHAL1 - Photo IJouvante

 

Olivia Rosenthal nous a rendu visite jeudi 22 janvier pour une lecture de quelques uns de ses textes tirés d' "Ils ne sont pour rien dans mes larmes", aux Editions Verticales. Merci à elle et au théâtre d'avoir permis cette belle rencontre.

 

Il existe un savoureux film de fiction intitulé Les Larmes (2009), dans lequel Olivia Rosenthal tient le premier rôle. Avec la complicité du cinéaste Laurent Larivière, l'écrivaine, auteure d'On n'est pas là pour disparaître et Que font les rennes après Noël (prix du livre Inter 2011), s'interroge, avec profondeur et humour, sur les raisons pour lesquelles elle ne peut regarder Les Parapluies de Cherbourg sans que lui viennent des pleurs.

Le titre du nouveau livre d'Olivia Rosenthal fait écho à ce film court : Ils ne sont pour rien dans mes larmes, entendez : mes sanglots viennent d'ailleurs, de plus loin, les images de Demy, les dialogues plutôt anodins qu'échangent Deneuve et Perrin ne font que cristalliser un chagrin ancien, autoriser une émotion refoulée ou enfouie à faire surface. Le livre rassemble une dizaine de « témoignages » — le mot n'est pas le bon, on ne sait pas quelles sont dans l'ouvrage la part de réel et celle de la plus pure invention —, dix interventions d'anonymes expliquant quel est le film qui les a le plus marqués : non pas leur film préféré, ou celui qu'ils admirent le plus, mais celui qui s'est imprimé dans leur mémoire pour des raisons où l'esthétique est absente, mais où l'émotion, souvent indicible, tient toute la place. (...) — Nathalie Crom -Télérama

 

Merci à Isabelle Jouvante pour les photos.

 

site O.ROSENTHAL - Photo IJouvante

 

Cette venue a été proposée dans le cadre du spectacle programmé par le théâtre Jeudi 26 février à 19h à l'espace Pierre Etrillard.

2 textes d'Olivia Rosenthal seront joués par la Compagnie ildi ! eldi !

 

TOUTES LES FEMMES SONT DES ALIENS - LES OISEAUX REVIENNENT