Vous êtes ici :   Accueil    Prix des lecteurs   Andreï Makine
Andreï Makine Imprimer Envoyer
Index de l'article
Andreï Makine
L'Archipel d'une autre vie
Revue de presse
Toutes les pages

Biographie

 

Andrei Makine

 

 

" La littérature pour moi était une sorte de sacerdoce. On entre en littérature comme on entre en religion. Ceci sans aucune connotation ascétique ou religieuse. Un engagement total. Une autre façon de vivre."

 

 

 

 

   

     Andreï Makine naît à Krasnoïarsk, en Sibérie, le 10 septembre 1957.

     Dans les années 1980, il obtient un doctorat de l’Université d’État de Moscou après avoir déposé une thèse sur la littérature française contemporaine. Il collabore à la revue Littérature contemporaine à l’étranger  et enseigne la philologie à l’Institut Novgorod.

     Au cours d’un voyage en France en 1987, il obtient l’asile politique, puis devient professeur de langue et de culture russes à Sciences Po et à l’École normale supérieure.

     En 1990, il publie son premier roman, La fille d’un héros de l’Union soviétique. Deux ans plus tard, il dépose une thèse de doctorat à la Sorbonne consacrée à l’œuvre de l’écrivain russe Ivan Bounine (1870-1953). Il obtient la reconnaissance du public et de la critique avec son quatrième roman, Le testament français, paru en 1995, pour lequel on lui décerne les prix Goncourt, Médicis, et Goncourt des lycéens.
L’auteur publie également sous le couvert d’autres pseudonymes, dont celui de Gabriel Osmonde. Toute l’oeuvre est écrite en français, sa langue seconde, et ses romans sont traduits dans plus d’une trentaine de langues.

     Il a été élu à l’Académie française en mars 2016.

 

Bibliographie

biblio makine

 

En orange, les exemplaires présents dans le réseau des médiathèque(s) :   

Sous le nom d'Andreï Makine :
    1992 : La Fille d'un héros de l'Union soviétique, Robert Laffont
    1992 : Confession d'un porte-drapeau déchu, Belfond
    1994 : Au temps du fleuve Amour, Éditions du Félin
    1995 : Le Testament français, Mercure de France (prix Goncourt, prix Goncourt des lycéens, prix Médicis et prix Eeva Joenpelto)
    1998 : Le Crime d'Olga Arbélina, Mercure de France
    2000 : Requiem pour l'Est, Mercure de France
    2001 : La Musique d'une vie, Seuil (grand prix RTL-Lire)
    2003 : La Terre et le Ciel de Jacques Dorme, Mercure de France
    2004 : La Femme qui attendait, Seuil
    2006 : Cette France qu'on oublie d'aimer, Paris, Flammarion (Café Voltaire)
    2006 : L'Amour humain, Seuil
    2007 : Le Monde selon Gabriel, Paris, Flammarion (Pygmalion)
    2009 : La Vie d'un homme inconnu, Seuil
    2011 : Le Livre des brèves amours éternelles, Seuil
    2013 : Une femme aimée, Seuil (prix Casanova)
    2014 : Le Pays du lieutenant Schreiber, Grasset
   2016 : L'Archipel d'une autre vie, Seuil

Sous le nom de Gabriel Osmonde :
    2001 : Le Voyage d'une femme qui n'avait plus peur de vieillir, Albin Michel
    2004 : Les 20 000 Femmes de la vie d'un homme, Albin Michel
    2006 : L'Œuvre de l'amour, Paris, Flammarion (Pygmalion)
    2011 : Alternaissance, Paris, Flammarion (Pygmalion)