Vous êtes ici :   Accueil    Découvrir   L'analphabêta

L'analphabêta

Irène et Ludivine

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

sapin Chaque Noël autour de la table du réveillon, c'est la pagaille généralisée, l'hallali, tout le monde veut catapulter sa blagounette dans l'oreille du voisin d'en face, on ne s'entend plus du tout chipoter sur l'éternelle dinde aux marrons. Dans ces moments-là, moi, je suis désolé de vous l'avouer, mais ça me coupe tous mes moyens. La panne, quoi. Rien, aucune saillie, pas la moindre répartie, je me sens sec comme un vieux bout de gruyère au lait cru oublié dans le frigidaire. Voilà pourquoi, chaque année, je me cantonne à retenir sans succès les histoires des uns et des autres, les zygomatiques crispés par ma propre ignorance burlesque.

Vitesse lisible

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

SpeedBooking1

  

Salut, moi, c'est Chloé, alors, j'ai lu un livre super, ça s'appelle, heu, ah, c'est comment déjà le titre, pffuiiit ! Bon, on oublie ? Vous faîtes quoi, sinon, dans la vie ? Vous avez des enfants ?

 

Bonjour, je m'appelle François, je vois que vous lisez le même livre que moi, vous savez, le best-seller érotique, là, alors, on pourrait peut-être passer à l'étape suivante, hum ?

 

Le speed-booking, c'est bien, je veux dire, c'est bien comme concept, mais enfin, lire un livre en sept minutes, c'est un peu... enfin, je veux dire, c'est... c'est...

La bibliothécaire du mois

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

PatrickDenieul

LaBibliothecaireDuMois

L'annonce paraissait alléchante : « Empruntez une liseuse ».
Une liseuse. Waouh...
Je croyais qu'on disait « lectrice », mais bon.
Ok, une liseuse. Je jette un coup d'oeil sur le comptoir de prêt, quelques flyers qui traînent avec la bibliothécaire du mois sur la couverture.

 

L'assassin catalogue toujours deux fois

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

meurtre a la mediatheque affiche

 


Pschittt...
Oui, vous, là, à côté.
Non, ne me regardez pas !!!
Gardez vos yeux braqués sur l'écran.
On nous surveille.

Du jeu dans la gâchette

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

    AFFICHEPolarEnMars

 

      C'est toujours pareil avec les archétypes, aucune surprise. Surtout dans les romans policiers. Le poker, le whisky, les petites pépées. Les déguisements pour cambrioler les banques. Le partage du casse en parts égales autour d'une table ronde. Alors qu'il y a tant d'autres amusements possibles ! La marelle, le « loup caché », la corde, le « ballon prisonnier », la « main froide » ou même « le gendarme et les voleurs »...

Braquage de banque de prêt

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

livre 63

 

    Je vous assure, monsieur l'inspecteur, j'ai tout vu, j'y étais.
    Le bandit n'a même pas attendu le mois de mars pour agir, vous vous rendez compte ?

Réveillon chez Papi Jorge

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

sapin site

    Dans la liste des continuateurs de l'écrivain argentin Jorge Luis Borges, dans ce qu'on pourrait appeler sa « mythologie des bibliothèques », où bibliophilie, terreur et thriller se mêlent en un détonnant mélange, à l'instar d'un tropical cocktail rhum-betterave-choucroute-garni, je demande le fils cadet de la petite-nièce par la branche maternelle et je pioche Adam Langer.
    Bonne pioche.

Sous couverture

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

sous couvertureGallmeister

    L'été indien, vous connaissez ? C'est cette époque particulière de l'année, au début de l'automne, où on marche sur les plages habillé de blanc en assurant à la personne tout au bout de la grève qu'on ira où et quand elle le voudra, même si c'est mort, l'amour et tout le reste, tandis qu'un trompettiste ivre beugle quelques notes dans l'aube pareille aux couleurs de tous les autres matins qui nous restent à exister.


    Là, cette saison, ce serait plutôt l'été cow-boy.

Adoptez une bibliothécaire

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

adoptezunebibliothecaire   

           Vraiment, je suis déçu, vous n'êtes qu'une bande d'ingrats, voilà, c'est dit, vous ne pensez qu'à vous et à vos petits plaisirs désuets, vos vacances vieillotes le nez en éventail et les pieds en trompette, votre séjour confort classe dans un bungalow low cost, votre camping pingre cinq étoiles filantes. Vous vous esquivez comme des homards, à reculons vers le sable ou la prairie, sans vous soucier le moins du monde de celles qui vous ont préparé avec gourmandise de délicieux sacs-surprises dans lequel vous piocherez avidement de surprenantes lectures d'été traitant, entre autres, d'aventurières punk à dos de chameau.

Youn Sun Nah a disparu

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

Youn-Sun-Nah

 

 Je sais, c'est entièrement de ma faute, une bête erreur de jugement, l'oreille qui se brise, le cœur qui se défile, la tête qui bat la campagne et se perd. D'ailleurs, ça concerne juste Youn Sun Nah et moi. Personne d'autre. Je ne devrais même pas vous en parler, vous mêler à ça, vous raconter cette histoire.

Page 2 sur 4